Les différents types de casques de moto et leurs particularités

Sécurité oblige, le port de casque est obligatoire pour tout conducteur de 2 roues. Sachez qu’il existe plusieurs types de casques pour votre véhicule.

Les différents types de casques motos

    • Le casque intégral est le modèle le plus classique. Confortable et extrêmement protecteur, il recouvre entièrement la tête. Il possède une parfaite isolation acoustique. Destiné principalement aux motos de sports et à ceux qui doivent faire un long trajet, il est recommandé pour tous les pilotes de moto. Sa double homologation Jet et intégral lui vaut un prix entre 80 à 400 Eur.
    • Le casque jet laisse une partie du visage à découvert. Il est idéal pour les trajets sur de courtes distances et son design est efficace pour certains métiers. Homologué, ce type de casque coûte entre 70 et 200 Eur.
    • Le casque modulable est la combinaison d’un intégral et d’un jet. La mentonnière peut être relevée ou abaissée, selon la situation. Pour des raisons de sécurité, son homologation ne lui permet pas de rouler avec la mentonnière relevée qui risque de tirer la tête vers l’arrière. Il coûte entre 70 et 200 Eur.
    • Le casque homologué tout-terrain est principalement destiné aux motos sportives. Il assure la sécurité lors d’un enduro, d’un trial, d’une randonnée ou de compétition. Il coûte entre 50 et 150 Eur.
    • Le casque crossover est un casque qui peut être complètement transformé. Sa mentonnière est amovible et permet d’en faire un intégral ou un jet, comme souhaité. Coûtant entre 100 et 200 Eur, il possède une double homologation JP.

Les normes existantes en France et que dit la législation

L’article R431-1 du Code de la Route du 28 juin 1973 stipule l’utilisation obligatoire d’un casque moto homologué, en France. Ce casque se présente par une petite étiquette verte (norme française) ou blanche (norme européenne) sur la jugulaire. Un casque moto vendu sur le territoire de l’UE répond à la norme ECE 22-05. Le non-respect de la législation entraîne une perte de 3 points sur le permis de conduire plus un amendement de 90 à 375 Eur. Le non-respect en question se réfère au non-port de casque, du port de casque sans attache, sans autocollants réfléchissants ou sans étiquette d’homologation.

À l’étranger

Comme en France, le port de casque et obligatoire dans presque tous les pays du monde. Cette règle est notamment plus rude aux Royaume-Uni, avec le test SHARP. Les États-Unis sont l’exception qui confirme la règle : l’utilisation de cet accessoire n’y est pas obligatoire.